Ce mois-ci, le baromètre porte sur la sécurité. Alors que la sécurité s’impose comme le thème majeur de la campagne et qu’il est cité en tête des enjeux qui compteront au moment de voter lors des élections régionales de juin prochain, il était intéressant de mesurer le degré de confiance des Français à l’égard des institutions sur cette thématique.  

Plus de 8 Français sur 10 déclarent que la sécurité constitue un sujet qui les « préoccupe » 

Le niveau de préoccupation se trouve être particulièrement marqué chez les sympathisants LR (94%), du RN (96%) et de LREM (89%). Si ce sujet paraît un peu moins préoccupant pour les sympathisants de gauche et notamment les sympathisants LFI (68%) il n’en reste pas moins une source de préoccupation pour plus des 3/4 des sympathisants PS (74%) et EELV (77%). Cette inquiétude majoritaire traverse les catégories d’âge bien que les plus jeunes (74% chez les 18-24 ans) se montrent un peu moins préoccupés que leurs aînés (88% chez les 65 ans et plus).

Plus de 7 Français sur 10 déclarent faire confiance à la police

73% des Français affirment avoir « tout à fait confiance » en cette institution. La confiance envers la police est majoritaire auprès des Français quelle que soit leur proximité politique. Seule institution en laquelle les sympathisants RN déclarent une confiance élevée (72%), la police est quasi unanimement perçue comme digne de confiance pour les sympathisants LREM (91%) et LR (89%). Enfin plus des 3/4 des sympathisants EELV (76%) déclarent avoir confiance envers la police.  

La justice recueille un niveau de confiance moins élevé que la Police. 

Les Français se trouvent en revanche plus mitigés quant à la confiance qu’ils partagent envers la justice (49%). Les sympathisants LREM (69%), PS (65%), EELV (63%) et LFI (58%) accordent majoritairement leur confiance à l’institution judiciaire. Ils ne sont en revanche que 4 sympathisants LR sur 10 (39%) et un quart à peine des sympathisants RN (26%) dans le même cas. 

Des disparités générationnelles 

On relève plusieurs différences marquantes en termes d’âge, notamment en ce qui concerne la confiance envers la police. Alors que plus de 8 Français sur 10 âgés de plus de 65 ans (83%) déclarent avoir confiance envers la police pour répondre aux enjeux concernant la sécurité, à peine la moitié des Français âgés de 18 à 24 ans partage cette opinion (53%).  Le phénomène est inverse concernant la confiance envers la justice : 55% des 18-24 ans déclarent avoir confiance en la justice en matière de sécurité contre 46% des Français âgés de 65 ans et plus.

Jean Daniel Lévy, Directeur délégué d’Harris Interactive en charge des stratégies politiques & d’opinion : Alors que la thématique de la sécurité est régulièrement mise en avant dans l’actualité et que celle-ci constitue une préoccupation très importante pour les Français, la police est la seule institution testée recueillant une confiance majoritaire et traversant les clivages”.

Julien Pontier, Directeur général adjoint d’Euros / Agency Group :  “Notre baromètre vient confirmer un phénomène observé lors des municipales de 2020 lors desquelles la thématique de la sécurité constituait l’un des principaux facteurs de mobilisation de l’électorat. Ce niveau de préoccupation reste aujourd’hui très élevé et homogène quelque soit les préférences partisanes des sondés. Les Français de sensibilité de gauche ne font pas exception, même si le clivage gauche-droite réapparaît dans le niveau de confiance accordé à la police ou à la justice pour répondre à leur préoccupation”.

Téléchargez le rapport ici

Découvrir Euros / Agency group

Restons en contact

Suivez notre actualité, participez à nos évènements
Inscrivez-vous à notre newsletter